Service des visas et des documents : Lundi, mercredi et vendredi de 10h à 12h.

S.E. Pierre Nkurunziza

Président de la République du Burundi

S.E. Ezéchiel NIBIGIRA

Ministre des Affaires étrangères du Burundi

S.E. BANIGWANINZIGO Jérémie

Ambassadeur du Burundi à Bruxelles

 

Ce Mardi 10 décembre 2013, Son Excellence le Deuxième Vice-Président de la République Dr.Ir Gervais Rufyikiri a reçu en audience le Représentant- Résident du FMI au Burundi Monsieur Koffie Yao venu lui présenter ses adieux au terme de sa mission au Burundi. Il était également accompagné par une délégation de la FMI conduite par Williams Oralh ainsi que le nouveau Représentant-Résident du FMI au Burundi Monsieur Prosper Yaum. Au cours de cette visite, le Deuxième Vice-Président a remercié le FMI pour ses appuis multiformes qui permettent au pays d’avancer. Monsieur Williams Oral a laissé entendre que l’objectif de sa visite au Burundi était de poursuivre le dialogue entre le FMI et le Burundi. Monsieur Williams a indiqué qu’il se réjouit d’une part, des bonnes relations qui existent entre le Burundi et le FMI et d’autre part, pour les progrès déjà réalisés par le Burundi.

JPEG - 53.3 koLe Président de l’Assemblée Nationale, le Très Honorable Pie Ntavyohanyuma, était ce lundi 09 décembre 2013 à l’Ambassade de la République Sud-Africaine au Burundi pour rendre hommage au Héros de la réconciliation de ce pays dernièrement éteint à son domicile, Son Excellence Feu Nelson Rolihlahla Mandela.Le Président de l’Assemblée Nationale a fait le déplacement pour exprimer, au nom de l’Assemblée Nationale, sa reconnaissance envers cet illustre disparu pour avoir aidé les Burundais à sortir des années sombres caractérisées par les violences cycliques sur le fond de conflits ethniques.

SAMEDI 7 DECEMBRE 2013 : Le Premier Vice President de la République Son Excellence Bernard BUSOKOZA a rendu Hommage à Nelson MANDELA en écrivant dans le livre de condoléances ouvert à la Résidence de l’Ambassadeur de l’Afrique du Sud au BURUNDI. Interviewé sur l’héritage que NELSON MANDELA laisse aux burundais ,le Premier Vice President a signalé que les burundais garderont l’image d’un grand combattant pour la liberté qui a consacré presque toute sa vie à combattre pour son pays mais aussi pour l ’humanité entière. Le peuple burundais lui est particulièrement reconnaissant car , malgré son age avancé , il lui a consacré ses dernières forces en tant que médiateur dans le conflit burundais. Nous lui devons en grande partie la paix retrouvée au BURUNDI et nous profitons de l’occasion pour remercier sa famille et son pays et leur présentons toutes nos condoléances at-il dit

Paris, le 6 décembre 2013 (PP) : Le Président de la République du Burundi, S.E. Pierre Nkurunziza, arrivé ce matin (vendredi) à Paris pour participer au Sommet de l’Elysée pour la Paix et la Sécurité en Afrique (les 6 et 7 décembre), a rencontré le Secrétaire Général des Nations Unies, M. Ban Ki-Moon. Les deux personnalité ont échangé sur des questions diverses en rapport avec le Burundi.

Le SG des Nations Unies a tenu à féliciter le Burundi pour les efforts consentis dans plusieurs missions de maintien de la paix, rappelant particulièrement le sacrifice hors du commun des forces burundaises en Somalie.

Sur ce chapitre, le Président burundais a annoncé que le Burundi, pour temoigner sa reconnaissance envers la Communauté internationale, reste disposé à aller aider partout où c’est nécessaire, citant au passage la République Centrafricaine (RCA) et, si les Nations Unies le jugent opportun, le Mali.

 

 

 

Son Excellence le Deuxième Vice–Président de la République, Dr.Ir Gervais Rufyikiri a procédé, ce lundi 09 Décembre 2013, à l’ouverture officielle de la 2ème Assemblée Générale et de la Conférence Scientifique de l’ASARECA qui se tient à Bujumbura jusqu’au 13 Décembre 2013. Le thème choisi est : « Transformation de l’Agriculture pour un Développement Agricole Equitable en Afrique de l’Est et Centrale ». Dans son mot de circonstance, Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République a fait savoir que cette 2ème Assemblée Générale et cette Conférence Scientifique vont répondre parfaitement aux préoccupations du moment, surtout celles liées à l’ l’insécurité alimentaire dans la région. En effet, elles visent comme principaux objectifs ci-après : dégager les leçons du passé et identifier les facteurs de succès pour la transformation de l’agriculture en Afrique de l’Est et Centrale ; formuler et adopter un plan d’action pour éclairer la transformation de l’agriculture comme moteur d’une croissance économique équitable en Afrique de l’Est et Centrale ; développer et renforcer les partenariats nécessaires pour la transformation de l’agriculture. Il a en outre souligné que dans la plupart des pays membres de l’ASARECA, le secteur agricole est marqué par un certain nombre de défis à relever, les plus saillants étant : le faible accès aux intrants agricoles comme les engrais chimiques ; les semences améliorées ; les produits phyto et zoo-sanitaires ; l’insuffisance dans la disponibilité et la vulgarisation des résultats de la recherche ; des outils et pratiques agricoles toujours restées traditionnelles, comme l’utilisation de la houe au lieu d’une mécanisation agricole, un très bas niveau d’irrigation, un niveau très bas d’adaptation de l’ agriculture aux effets des changements climatiques ; un développement encore timide de l’industrie de transformation agro-alimentaire rendant difficile la conservation et la commercialisation des produits agricoles. Parmi les résultats que les pays et toute la région attendent de l’ASARECA, le Deuxième Vice–Président a mentionné une large diffusion des technologies et innovations, le contrôle et la lutte contre diverses maladies des plantes et des animaux, la diffusion et la promotion des variétés de plantes et des races animales à haut rendement, ainsi que la diffusion de meilleurs pratiques culturales et d’élevage pour améliorer la productivité. Il a confié que des thèmes aussi riches que variés seront développés par d’éminents experts durant cette Conférence Scientifique et qui permettront aux participants de s’enrichir mutuellement de leurs expériences, de se rendre compte des progrès déjà accomplis et des défis qui demeurent à relever dans le secteur agricole. Il a souligné qu’on attend des assises de Bujumbura des recommandations pertinentes à mettre en œuvre par l’ASARECA et les pays membres en vue de la promotion de la recherche dans le secteur agricole génératrice de croissance économique et qui contribue à la lutte contre la pauvreté et au développement social et économique des pays membres. En marge des cérémonies d’ouverture, le Deuxième Vice –Président a également eu l’occasion de visiter différents stands pour voir diverses publications des pays membres de l’ASARECA sur le secteur agricole. (Voir l’intégralité du discours d’ouverture)

PDF - 30.8 ko

 

 

 

© 2015 Your Company. All Rights Reserved. Designed By JoomShaper