Service des visas et des documents : Lundi, mercredi et vendredi de 10h à 12h.

S.E. Pierre Nkurunziza

Président de la République du Burundi

S.E. Ezéchiel NIBIGIRA

Ministre des Affaires étrangères du Burundi

S.E. BANIGWANINZIGO Jérémie

Ambassadeur du Burundi à Bruxelles

Ministre Laurent KAVAKURE participe à la 68ème Assemblée Générale des Nations Unies

Bujumbura, 27 sept 2013 (DWG) : Le Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale SEM Laurent KAVAKURE participe dans les travaux de la 68ème Assemblée Générale des Nations Unies a New York. Ministre Kavakure a eu l’occasion dans la soirée de ce jeudi le 26 sept 2013, de s’adresser à l’auguste assemblée.

Dans son allocution, il a sur le plan politique, annoncé que "Nous nous préparons à tenir en 2015, des élections générales. Comme nous l’avons toujours dit lors de nos précédents scrutins, nous promettons au peuple burundais et à la communauté internationale la tenue des élections transparentes, libres et apaisées.

 

 

Ainsi, a-t-il poursuivi, le Burundi s’apprête à se doter bientôt d’une commission vérité et réconciliation (CVR en sigle), telle que prévue par l’Accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation, pour faire la lumière sur des violations massives des droits de l’homme depuis son indépendance, afin de créer une société plus stable et plus démocratique.

Sur le plan socio-économique, selon le Ministre L. Kavakure, "le Burundi a adopté en décembre 2012, l’un des instruments d’orientation stratégique appelé « Vision Burundi 2025 » qui indique ce que sera le Burundi en 2025, et dont les piliers visent à promouvoir un leadership fort à tous le niveaux de l’appareil de l’Etat, à fournir une qualité de vie à la population et compter sur une population éduquée et jouissant d’une bonne santé, promouvoir une croissance économique accélérée et à deux chiffres ; tirer profit de l’intégration régionale pour accroître et diversifier l’économie burundaise ; mettre en place une politique démographique agressive afin de limiter le taux de croissance démographique à 2% à l’horizon 2025, et rétablir progressivement la cohésion sociale en remettant à l’honneur les valeurs culturelles fondamentales qui ont toujours caractérisé la société burundaise ; mettre en place une politique de villagisation et d’urbanisation permettant d’accroître sensiblement le taux d’urbanisation à 40% ; créer des synergies entre les différents acteurs au développement et promouvoir un cadre propice au dialogue et à la concertation dans le processus à planification du développement de financement et de mise en œuvre de la vision « Burundi 2025 »."

© 2015 Your Company. All Rights Reserved. Designed By JoomShaper